Et si manger plus de végétaux passait par la consommation de plantes sauvages ?


Manger plus de végétaux, pourrait passer par la consommation plus régulière de plantes sauvages.

.

Beaucoup plus riches en vitamines (notamment C et du groupe B) et en minéraux (tous!) les végétaux sauvages, cueillis dans des espaces préservés de la pollution, sont un réel atout pour l'organisme qui est régulièrement carencé par notre alimentation apauvrie en micronutriments du fait de l'accroissement de la part d'aliments industriels et de l'agriculture intensive ( qui, je le rappelle, augmente le rendement de production sans laisser pour autant le temps à la terre de recréer son capital nourrissier aux futurs végétaux et, de plus, le temps de maturation de ceux-ci ne sont pas toujours suffisant pour qu'ils se gorgent des vitamines et minéraux normalement présents à maturité).

.

Ainsi la consommation régulière de plantes sauvages tel que l'ortie, la pâquerette, les jeunes pousses de pissenlits et j'en passe!-Car très peu sont au final toxiques pour l'organisme mais il vaut mieux bien connaître les végétaux pour éviter tout impair du à une confusion-pourrait être un bénéfice santé non négligeable.

.

De plus en plus de grands chefs cuisiniers se lancent et ajoutent des plantes sauvages dans les assiettes de leurs convives. Et vous, en avez-vous déjà consommé?

.

Est-ce que vous êtes intéressés?